top of page

UN JOUR NE FAIT PAS L'AUTRE


Jim Carrey a dit : « I took a month to remember who I was » ; «  j ai pris un mois pour me rappeler qui j’étais »

Et bien moi il m'aura fallu deux décennies pour que je parvienne enfin à m'écouter, à prendre confiance, et apprendre à croire en moi. Malgré les impératifs financiers il faut parfois quitter une situation stable pour prendre des risques.

La stabilité n’est pas synonyme de bonheur.

Quand rien ne va dans la vie Il faut savoir changer. Un job qui ne vous convient pas du tout au point de vous épuiser psychologiquement est plus un danger qu’une assurance financière.

Des années à douter en permanence, à avoir peur, à me disperser au point de me perdre, à être angoissée, avec, ces derniers mois, un sacré pic dans la souffrance.

Être au bord de la falaise et de l'effondrement pour être secouée par l'instinct de survie.

J'ai donc sauté dans le vide sans parachute mais croyant fort qu'un trampoline m'attendait à l'arrivée. Ce fut libérateur. Enfin du lâcher prise. La libération est née dans le lâcher prise ! C'est terminé les nuits blanches et les crises d'angoisse. Avoir quitté ce CDI sans savoir où aller mais en croyant en moi ... Libéréeeeeee, délivréeeeeee

Se reposer, se concentrer, prendre son temps mais surtout ne plus avoir peur et oser.

Des idées plein la tête, mais pas les compétences ou pas l’expérience. 

Mais rien n’est impossible n’est-ce pas ? Quand on veut on peut il parait. 

Il y a pléthore de phrases toutes faites dans ce style. Elles ont toutes un reflet contradictoire.

Il n’y a pas d’âge pour se trouver et se libérer des injonctions de la société. 

Vivre l’instant présent en arrêtant de s’angoisser pour l’avenir. Ici et maintenant. C’est là la clé d’un début de bonheur. Se donner les moyens d’être épanoui en faisant ce que l’on aime, vivre au jour le jour. Je n’étais pas comme cela avant. Mais la vie m'a changé.

Des millions de personnes vont bosser sans aimer ce qu’elles font, passent 40 ans de leur vie à attendre impatiemment les vendredis soirs, les week-ends et les vacances. C’est terrible. Ce n’est pas ça la vie. 

Le travail ne doit pas être la seule source de bonheur mais sachant qu’on y passe la moitié de sa vie il est grandement recommandé de se lever chaque matin avec entrain. 

Alors voilà, j'ai osé répondre à une annonce pour laquelle je n'avais quasiment aucune qualification. Mais cette annonce n'est pas arrivée par hasard. Quand je l'ai vu, je n'ai pas hésité une seconde. Et en 48H, l'embauche s'est faite. Je vais enfin travailler sans avoir le sentiment de travailler parce que je suis passionnée par le sujet. Passer mes journées avec des américains. Les accompagner. Ma joie est immense. Absolument immense.

CDD. Pas grave du tout. On verra plus tard. J'ai confiance et des projets !

J’ai pris un risque. Petit, soit. Mais j’en ai pris un et je crois que mon heure est venue d’être épanouie. 

Il y quinze jours, la détestation de mon job, la terreur de le quitter et de ne plus avoir de revenus, et la fatigue, ont fait que j'ail failli me planter en voiture en rentrant de Bretagne.

Aujourd'hui, j'ai écouté mon moi intérieur et tout s'éclaire.

Et puis il y a Faustine, la maquilleuse qui a eu des mots déclencheurs. Merci Faustine.

Un jour ne fait pas l'autre.

77 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout

3 Comments


Super ce CDD. Tu rajoutes une nouvelle corde à ton arc, bravo.

Like

la vie est trop courte pour se laisser sombrer, bravo tu releves la tête et je suis fière de toi.

Alors fonce, je suis avec toi 😍

Like

Libéréeeeee délivréeeeee ! Je te le souhaite tellement et je suis heureuse que tu puisses avoir cette opportunité de travailler avec les américains… c’était ton rêve et il se réalise. Croire en toi, c’était ce qu’il te manquait… fonce Magali et good luck 😊

Like
bottom of page